Tolie Miller

Misical

Info


Created
1 year, 5 months ago
Creator
Misical
Designers
Misical
Favorites
4

Profile



Essentiel

PréNom Tolie
Nom Miller
Âge 27 ans
Genre Féminin
Taille 1,80 m
Poids 76 Kg
Race Panthère
MBTIENFJ
travailPatronne d'un bar
sexualitéBisexuelle

Histoire

Tolie n’était pas un enfant désiré. Après que sa mère Adelisa l’ait portée puis accouchée, elle la refila à son père disant qu’elle avait accompli son devoir et que c’était à son tour de porter sa responsabilité. Erich, quant à lui, éleva donc sa fille. Il ne la négligeait pas réellement, mais il était clair qu’il préférait s’occuper de ses propres affaires plutôt que de s’assurer que sa fille ne manquait de rien. Mais Tolie n’était pas une enfant capricieuse, sa vie à deux avec son père lui plaisait bien, même si elle ressentait un manque… mais elle ne sut jamais de quoi.
Sa vie bascula lorsqu’Erich rencontra Perrine : se fut le coup de foudre entre eux, et il l’épousa l’année suivant. Mais si Perrine faisait la parfaite petite compagne devant son amant, elle était imbuvable avec Tolie. Elle lui faisant clairement comprendre qu’elle était de trop sous ce toit, qu’elle ne la considérerait jamais comme sa fille, que c’était une erreur de jeunesse de son père et qu’elle aurait dû être avortée. Qu’elle était une nuisance. Tolie essaya de parler avec son père, mais ce dernier ne l’écouta jamais. Elle fut donc forcer de se taire et de subir en silence, se faisant le plus discrète possible pour ne plus avoir à entendre ses horreurs.
Puis Perrine tomba enceinte et accoucha d’un petit Samuel. Tolie ne savait pas comment l’accueillir, se disant que ce petit ne devait pas subir les mêmes choses qu’elle… Mais elle se rendit bien compte d’une grande différence entre eux : lui, il était voulu. Erich et Perrine lui donnèrent beaucoup d’amour, beaucoup d’attention. La petite fille aurait pu en être jalouse, mais elle fut simplement rassurée. Non seulement cet enfant ne souffrirait pas, mais en plus, puisque sa belle-mère s’occupait de lui, elle n’avait plus le temps de la pourrir.Jusqu’à ce que Samuel devienne plus grand et ne s’intéresse à sa demi-sœur. Ce petit garçon était très gentil et avait des intentions sincères envers sa sœur aînée. Lorsque Samuel essayait de prendre sa défense, prenant de plus en plus conscience de l’injustice qu’elle subissait au sein de cette famille, Tolie se faisait battre de plus en plus violement par la mère, insinuant que cette gamine montait son fils contre elle.

L’entrée dans un collège privé pour jeunes filles fut difficile. Tolie n’avait plus goût à rien, et la seule flamme chaleureuse qui la maintenait en vie lui était interdite par cette horrible femme. Mourir devenait tentant, et les possibilités tellement facile. Se jeter sur la route ? Sur les rails du train ? Du haut d’un immeuble ? Ce fut à cet instant qu’elle constata avec effroi que c’était beaucoup trop facile et rapide d’en finir. Tellement facile que ça lui donnait la nausée. Elle ne voulait pas mourir à cause de cette femme. Elle lui avait pratiquement tout pris, jusqu’à sa dignité, mais elle ne lui donnerait pas sa vie. Elle prit donc la grande décision de ne jamais abandonner.
Le collège lui apporta beaucoup, ce fut également à cette période qu’elle rencontra Mélanie. Une jeune fille énigmatique qui ne parlait jamais d’elle. Les autres filles racontaient plus d’une rumeur sur elle, mais Tolie n’était pas assez naïve pour croire des ragots sans preuves. Mais elle ne s’intéressa pas plus que ça à cette fille. Jusqu’au jour, où lors d’une pause entre midi et deux, elle remarqua la silhouette de la féline sur le toit-terrasse de l’école. Elle regardait le ciel, comme si elle cherchait à le rejoindre et à quitter ce monde. Son histoire ne la regardait pas, mais après avoir remarqué ce regard, il était inconcevable que Tolie fasse comme si de rien n’était. Elle décida donc de la rejoindre sur les toits… Et heureusement qu’elle le fit, car à peine elle passa la porte, que sa camarade grimpa par-dessus la rambarde pour se jeter dans le vide. Tolie la rattrapa de justesse sous le regard étonné de Mélanie. Impossible pour Tolie de laisser mourir quelqu’un, de l’abandonner. Peu importe ô combien la vie était difficile, compliquée et cruelle.
Elle finit par devenir amie avec Mélanie et commença à la protéger face à ses autres gamines jalouses d’elle. Elles eurent bien d’autres problèmes, bien d’autres soucis, mais tant qu’elles étaient ensemble, les choses iraient pour le mieux. Après deux années de collège, elles rencontrèrent Mélissa, une jeune fille un peu timide au premier abord, mais débordante d’amour et de passion. Désormais, Tolie n’avait pas seulement le soutient de son demi-frère, mais également celui de ses amis. Petit à petit, elle se sentit en train de reconstruire quelque chose qui n’avait jamais été terminé dans son cœur.

Terminant l’école, Tolie s’engagea sur la voie de la justice pour entrer dans la police. Ce fut ses années les plus joyeuses, puisqu’elle put définitivement quitter la maison familiale pour vivre seule dans son appartement. Elle fit la connaissance de Natsue, une autre lapine qui devint sa co-équipière pendant la formation et même après. C’était une autre fille avec de gros problèmes familiaux, mais encore une fois, Tolie n’avait pas le cœur à lui tourner le dos. Son cercle d’amis s’élargit, Samuel pouvait enfin la voir sans que Perrine n’incendie verbalement sa grande sœur. Elle était une petite flic sans prétention, mais elle participait parfois à des enquêtes, même si elle passait le plus clair de son temps à courir avec Natsue après la Meute, une bande de criminel. Surtout que plus elles leur couraient après, plus Tolie était proche de les avoir, mais le chef de la bande arrivait toujours à s’échapper au dernier moment, ce qui la frustrait énormément. C’était plutôt amusant, sa vie était bien remplie et celles de ses copines également. Jusqu’au jour où tout bascula encore une fois.

Les meurtres en série étaient de plus en plus nombreux, et Tolie s’impliquait plus que nécessaire dans ses affaires. La Mafia ? Un psychopathe ? Qu’importe ce qu’il était, mais il fallait que ces meurtres cessent. Tolie était tellement focalisée sur son travail qu’elle accordait moins de temps à ses amies… jusqu’à ce que Mélanie se fasse kidnapper. Avec un message du tueur, surnommé Jaiden, qui provoquait très clairement Tolie.
Cette fois, elle n’avait plus le droit à l’erreur, elle devait retrouver son amie d’enfance avant qu’il ne soit trop tard. Après un terrible jeu du chat et de la souris, Tolie réussit enfin à retrouver Mélanie saine et sauve, mais le piège se referma sur elle. Pendant qu’elle s’agitait à retrouver son amie, elle ne faisait plus attention au reste : le temps de retrouver Mélanie, le psychopathe s’empara de Samuel. Ce fut dans un dernier appel téléphonique orchestré par le tueur, que Samuel fut contraint de faire ses adieux à sa sœur, achevé par une balle au bout du fil.
Tolie vrilla totalement, plus rien ne pouvait lui faire entendre raison. Ni ses collègues, ni ses amis, surtout pas sa famille et encore moins la justice. Elle quitta l’uniforme, préférant des méthodes moins légales pour trouver des informations sur Jaiden. Malgré tous ses efforts, ses rares pistes donnaient sur un cul-de-sac. Ce fut au détour d’un bar, alors qu’elle noyait son désespoir, qu’un ancien adversaire lui conseilla de fouiner plus loin. Ironique que ce soit le premier homme après qui elle ait couru qui la guide pour trouver le second.
Mais ses conseils furent très précieux, puisqu’ils portèrent leurs fruits et que Tolie retrouva Jaiden. Seule. Sans uniforme. Sans loi. Avec uniquement sa haine comme arme. Heureusement, Tolie n’était pas folle ; même si elle en avait grandement envie, elle ne tua pas ce criminel – mais elle lui avait cassé quelques dents – elle ne fit que le rendre à la justice, pour qu’il soit jugé pour tous ses crimes.
Après cette histoire, son père et sa belle-mère ne voulaient plus rien avoir à faire avec elle, la jugeant comme responsable de la mort de son demi-frère. Tolie s’isola… avant de se faire envahir par Mélanie, Mélissa et Natsue. Ses amies n’allaient pas l’abandonner après une tragédie pareille, clairement pas. Ce fut entourée par ses camarades qu’elle put faire sereinement son deuil.

Aujourd’hui, Tolie a ouvert son propre bar musical, s’étant découvert une passion pour la chanson et surtout les ragots des quartiers, et bien sûr… elle ne sort jamais sans son arme !

Personnalité

Brave
Loyale
Franche
DÉContractée
rebelle
méfiante

Préférences

Aime

  • Chanter
  • Les défis
  • La mode
  • Les sucreries

Déteste

  • Les contre-temps
  • Les injustices
  • Sa famille
  • Sa belle-mère

Anecdotes

  • Mélanie est son amie d'enfance et sa meilleure amie.
  • Elle adore tout particulièrement Mélissa et Natsue.
  • Étant très sociale, elle se fait des amis facilement et elle a des contacts partout.
  • Son bar est également un bar musical et elle adore y chanter.
  • On la surnomme la "Diva Insolite".
  • Elle chante vraiment bien et essaie de faire monter Mélanie sur scène avec elle.

Aesthetic

tolie_10.jpg
tolie_11.jpg
tolie_12.jpg
5hWV7V6.jpg

Credit